• Accueil
  • Accueil
  • Accueil
  • Accueil

CNRS

Rechercher




Accueil >

Soutenance de thèse de Monsieur Dancho PANOVSKI, « Simulation, optimisation et visualisation de données de transport »

L’Ecole doctorale : Ecole Doctorale de l’Institut Polytechnique de Paris
et le Laboratoire de recherche SAMOVAR
présentent
l’AVIS DE SOUTENANCE de Monsieur Dancho PANOVSKI
Autorisé à présenter ses travaux en vue de l’obtention du Doctorat de l’Institut Polytechnique de Paris, préparé à Télécom SudParis en :
Signal, Images, Automatique et robotique
« Simulation, optimisation et visualisation de données de transport »
le Mercredi 4 novembre 2020 à 14h30
à Télécom SudParis - 9 Rue Charles Fourier Salle H218

Voici le lien vers la salle virtuelle de la soutenance :
https://webconf.imt.fr/frontend/tit-4uj-z62

Membres du jury :

M. Titus ZAHARIA, Professeur,
Télécom SudParis, FRANCE
Directeur de thèse
M. Danco DAVCEV, Professeur des Universités,
Ss. Cyril and Methodius University in Skopje, MACEDOINE, EX-REPUBLIQUE YOUGOSLAVE DE
Rapporteur
Mme Lydie NOUVELIERE, Maître de conférences,
Université d’Évry, FRANCE
Rapporteur
M. Ioan TABUS , Professeur des Universités,
Tampere University (TAU) , FINLANDE
Rapporteur
Mme Catherine ACHARD , Maître de conférences,
Université Pierre et Marie Curie ISIR, FRANCE
Examinatrice
Mme Anissa MOKRAOUI , Professeure des Universités,
L2TI, Institut Galilée, Université Paris 13 Sorbonne Paris Cité , FRANCE
Examinatrice

Résumé :

Aujourd’hui, toutes les grandes métropoles de France, d’Europe et du reste du monde souffrent de graves problèmes de congestion et de saturation des infrastructures routières, qui concernent à la fois les transports individuels et publics. Les systèmes de transport actuels atteignent leurs limites de capacité et semblent incapables d’absorber l’augmentation des flux de passagers à l’avenir. Dans ce contexte, l’un des principaux défis à relever concerne la création de méthodologies dédiées pour l’analyse des données de transport géo-localisées pour le stockage instantané, l’analyse, la gestion et la diffusion de flux de données massives. Les algorithmes associés doivent être capables de gérer des listes d’événements de plusieurs dizaines de minutes pour calculer des trajectoires réelles, des occupations instantanées, des cycles de changement de feux de circulation ainsi que des prévisions de flux de circulation de véhicules. Dans cette thèse, nous abordons deux différentes problématiques liées à ce sujet. Une première contribution concerne l’optimisation des systèmes de feux tricolores. L’objectif est de minimiser le temps de trajet total des véhicules présents dans une certaine partie d’une ville. Dans ce but, nous proposons une technique d’optimisation de type PSO (Particle Swarm Optimization). Les résultats expérimentaux obtenus montrent qu’une telle approche permet d’obtenir des gains importants (5.37% - 21.53%) en termes de temps de parcours moyen global des véhicules. La deuxième partie de la thèse est consacrée à la problématique de la prédiction des flux de trafic. En particulier, nous nous concentrons sur la prédiction de l’heure d’arrivée des bus dans les différentes stations présentes sur un itinéraire donné. Ici, nos contributions concernent tout d’abord l’introduction d’un nouveau modèle de données, appelé TDM (Traffic Density Matrix), qui capture dynamiquement la situation du trafic tout au long d’un itinéraire de bus donné. Ensuite, nous montrons comment différentes techniques d’apprentissage statistique peuvent exploiter une cette structure de données afin d’effectuer une prédiction efficace. L’analyse des résultats obtenus par les méthodes traditionnelles (régression linéaire, SVR avec différents noyaux…) montre que l’augmentation du niveau de non-linéarité permet d’obtenir des performances supérieures. En partant de ce constat, nous proposons différentes techniques de deep learning avec des réseaux conçus sur mesure, que nous avons spécifiquement adaptés à nos objectifs. L’approche proposée inclut des réseaux de neurones récurrents, des approches de type LSTM (Long Short Time Memory), des réseaux entièrement connectés et enfin convolutionnels. L’analyse des résultats expérimentaux obtenus confirme notre intuition initiale et démontre que ces techniques hautement non-linéaires surpassent les approches traditionnelles et sont capables de prendre en compte les singularités qui apparaissent dans ce type de données et qui, dans notre cas, correspondent à des embouteillages localisés qui affectent globalement le comportement du système. En raison du manque de disponibilité de ce type d’informations géo-localisées qui très sensibles et soumises à des réglementations variées, toutes les données prises en compte dans nos expériments ont été générées à l’aide du simulateur microscopique SUMO (Simulation of Urban Mobility). Nous montrons notamment comment SUMO peut être exploité pour construire des scénarios réalistes, proches de situations réelles et exploitables à des fins d’analyse. Enfin, une dernière contribution concerne l’élaboration et la mise en œuvre de deux applications de visualisation différentes, une première dédiée aux opérateurs et la seconde aux clients. Pour assurer le déploiement et la compatibilité de ces applications sur différents terminaux (PC, ordinateurs portables, smartphones, tablettes…), une solution scalable est proposée.

Abstract :

Today all major metropolises in France, Europe and the rest of the world suffer from severe problems of congestion and saturation of infrastructures, which concern both individual and public transport. Current transportation systems are reaching capacity limits and appear unable to absorb increases in passenger flows in the future. The transport of the future is part of the various so-called Smart City initiatives and should be ”intelligent”, that is to say not only react to the demands but anticipate them, relying on the data exchanged between the end user and the information system of transportation operators. Within this context, one of the main challenges is the creation of appropriate methodologies for analysis of geo-localized transport data for instantaneous storage, analysis, management and dissemination of massive (typically thousands of instant geo-localizations , with a refresh rate of the order of a few seconds) data flows. The related algorithms must be capable of managing event lists of several tens of minutes to calculate real trajectories, instantaneous occupations, traffic lights changing cycles as well as vehicular traffic flow forecasts. In this thesis, we address two different issues related to this topic. A first contribution concerns the optimization of the traffic lights systems. The objective is to minimize the total journey time of the vehicles that are present in a certain part of a city. To this purpose, we propose a PSO (Particle Swarm Optimization) technique. The experimental results obtained show that such an approach makes it possible to obtain significant gains (5.37% - 21.53%) in terms of global average journey time. The second part of the thesis is dedicated to the issue of traffic flow prediction. In particular, we focus on prediction of the bus arrival time in the various bus stations existent over a given itinerary. Here, our contributions first concern the introduction of a novel data model, so-called TDM (Traffic Density Matrix), which captures dynamically the situation of the traffic along a given bus itinerary. Then, we show how different machine learning (ML) techniques can exploit such a structure in order to perform efficient prediction. To this purpose, we consider first traditional ML techniques, including linear regression and support vector regression with various kernels. The analysis of the results show that increasing the level of non-linearity can lead to superior results. Based on this observation, we propose various deep learning techniques with hand-crafted networks that we have specifically adapted to our objectives. The proposed approach include recurrent neural networks, LSTM (Long Short Time Memory) approaches, fully connected and convolutional networks. The analysis of the obtained experimental results confirm our intuition and demonstrate that such highly non-linear techniques outperform the traditional approaches and are able to deal with the singularities of the data that in this case correspond to localized traffic jams that globally affect the behavior of the system. Due to the lack of availability of such highly sensitive type of geo-localized information, all the data considered in our experiments has been produced with the help of the SUMO (Simulation of Urban Mobility) microscopic simulator. We notably show how SUMO can be exploited to construct realistic scenarios, close to real-life situations and exploitable for analysis purposes. Interpretation and understanding the data is of vital importance, nevertheless an adequate visualization platform is needed to present the results in a visually pleasing and understandable manner. To this purpose, we finally propose two different visualization application, a first one dedicated to the operators and the second one to clients. To ensure the deployment and compatibility of such applications on different devices (desktop PCs, Laptops, Smartphones, tablets…) a scalable solution is proposed.