SAMOVAR UMR 5157

  • Accueil
  • Accueil
  • Accueil
  • Accueil

CNRS

Rechercher




Accueil >

Seminaire general Comelec jeudi 2 février 2017, salle C49, 14H)

Vous trouverez ci-dessous le thème du prochain séminaire général du département Comelec :

Alain Sibille

"Recent topics on hardware security"
Naofumi Homma
Tohoku University, Japon, et Télécom ParisTech/Comelec/SEN

Jeudi 2 février, 14 H, Télécom ParisTech, Salle C49, 46 rue Barrault, Paris 13

Hardware security in mobile and embedded systems is drawing much attention in the context of the rapid growth of Internet-of-Things. Due to the higher accessibility, security threats and vulnerabilities for "things" located everywhere are much more critical in comparison with PCs and servers in a room. In particular, the threats of side-channel attacks are non-trivial because they can be done by relatively low-cost equipment in a non-destructive manner. In the last few decades, a variety of side-channel attacks have been introduced and defeated, but they are still being one of the hottest topics in the field of hardware security research. This talk will start with an overview of hardware security research, and then introduce some state-of-the-art studies including on-going ones collaborated with Telecom ParisTech.


* Le séminaire général (usuellement le 1er jeudi du mois) porte sur un sujet d’intérêt général, couvrant alternativement les thématiques du département et au-delà. Il s’adresse aux doctorants, post-docs, chercheurs et enseignants-chercheurs et plus globalement toute personne que cela intéresse. Il est effectué par des chercheurs extérieurs ou par des chercheurs du département. Il a pour objectif d’aborder les sujets proposés sous un angle large, visant à l’enrichissement de la culture scientifique de chacun au-delà des domaines d’intérêt immédiat. Les doctorants et jeunes chercheurs sont particulièrement concernés, l’ouverture d’esprit à laquelle peuvent contribuer ces séminaires étant, vis-à-vis d’un futur recruteur, souvent au moins aussi importante que le travail de thèse proprement dit.