SAMOVAR UMR 5157

  • Accueil
  • Accueil
  • Accueil
  • Accueil

CNRS

Rechercher




Accueil >

« Sources appliquées aux cavités auto-alimentées pour les réseaux à multiplexage en longueur d’onde »

« Sources appliquées aux cavités auto-alimentées pour les réseaux à multiplexage en longueur d'onde »

L’Ecole doctorale EDITE - Ecole doctorale informatique, télécommunications et électronique et Télécom SudParis avec le Laboratoire de recherche SAMOVAR

présentent

l’AVIS DE SOUTENANCE de Madame Anaëlle MAHO

Autorisée à présenter ses travaux en vue de l’obtention du Doctorat de Télécom SudParis avec l’Université Paris 6 en : Télécommunications

Titre : « Sources appliquées aux cavités auto-alimentées pour les réseaux à multiplexage en longueur d’onde »

Quand : le 19 janvier 2017 à 14:30 - Amphithéatre 34

Où : CEA Centre d’Intégration Nano-Innov - Bâtiment 862
8 avenue de la Vauve - 91120 Palaiseau

Directeur de thèse : Badr-Eddine BENKELFAT - Professeur

Devant le jury composé de :

Rapporteurs :

Joël JACQUET Professeur - EIGSI - La Rochelle - France
Delphine MORINI Professeure - IEF - Université Paris-Sud - France

Examinateurs :

Cédric WARE Docteur - HDR - Télécom ParisTech
Philippe CHANCLOU Ingénieur - Orange Labs
Romain BRENOT Ingénieur - III-V Lab
Yann FRIGNAC Maître de conférences - Télécom SudParis

Résumé

Les réseaux d’accès sont particulièrement concernés par les montées en débit dans un contexte exigeant et compétitif. En 2013, les verrous technologiques autour des cavités auto-alimentées limitaient leur expansion. Notre propos fut de les aborder selon une approche “composant”.

A partir de caractérisations croisées entre des RSOA variés et de simulations, nous avons montré :

- l’importance du seuil du RSOA sur les performances globales ;

- les rôles de l’émission spontanée, de la densité de porteurs, des recombinaisons Auger et de la hauteur des barrières ;

- la sensibilité des RSOA fort gain au ripple.

Livrés à nos partenaires, les RSOA bande O menèrent à des résultats à l’état de l’art tandis que les RSOA aluminium ne tinrent les promesses espérées. Nous cherchâmes alors à trouver des solutions alternatives. Comparativement au RSOA, Fabry-Pérot comme RSOA-EAM limitent le chirp et sont de plus grande bande passante. Toutefois, intégrés en cavité, ils ne dépassèrent pas les 2,5 Gbit/s pour un BER restreint. Pourtant, pris séparément, RSOA et EAM autorisent des débits jusqu’à 20 Gbit/s. Nous pensons que remplacer le tronçon de fibre par de l’optique en espace libre confirmerait le potentiel de ce concept.

Mots clés : RSOA, RSOA-EAM, cavité auto-alimentée, cavité étendue, laser