SAMOVAR UMR 5157

  • Accueil
  • Accueil
  • Accueil
  • Accueil

CNRS

Rechercher




Accueil >

Séminaie R3S présenté par Kevin Atighehchi, GREYC de Caen le lundi 12 mars à 15h00 en G10 à TSP

Séminaie R3S présenté par Kevin Atighehchi, GREYC de Caen le lundi 12 mars à 15h00 en G10 à TSP

Dr Kevin Atighehchi – Laboratoire GREYC (Groupe de Recherche en Informatique, Image, Automatique et Instrumentation de Caen)

Quand : lundi 12 mars 2018, à 15h00
Où : salle G10, à Télécom SudParis (Evry)

Titre : "Quelques contributions à l’efficacité des mécanismes cryptographiques"

Résumé :
Les besoins constants d’innovation en matière de performances et d’économie des ressources nous poussent à effectuer des optimisations dans la conception et l’utilisation des outils cryptographiques. Quelques contributions seront présentées sur plusieurs aspects : les algorithmes cryptographiques parallèles, les algorithmes cryptographiques incrémentaux et les dictionnaires authentifiés. Dans le cadre de la cryptographie parallèle, nous nous intéressons aux fonctions de hachage basées sur des arbres. Nous montrons quelles structures arborescentes utiliser pour atteindre un temps d’exécution optimum avec un nombre de processeurs que nous cherchons à minimiser dans un second temps. Les systèmes cryptographiques incrémentaux permettent, lorsque nous modifions des documents, de mettre à jour leurs formes cryptographiques efficacement. Nous montrons que les systèmes actuels restreignent beaucoup trop les modifications possibles et introduisons de nouveaux algorithmes s’appuyant sur ces derniers, utilisés comme des boites noires, afin de rendre possible une large gamme de modifications aux documents tout en conservant une propriété de secret de l’opération effectuée. Notre intérêt porte ensuite sur les dictionnaires authentifiés, utilisés pour authentifier les réponses aux requêtes des utilisateurs sur un dictionnaire, en leur fournissant une preuve d’authenticité pour chaque réponse. Nous nous focalisons sur des systèmes basés sur des arbres de hachage et proposons une solution pour amoindrir leur principal inconvénient, celui de la taille des preuves.

Courte bio :
Auparavant ATER à l’Université d’Aix-Marseille (AMU), j’effectue actuellement un Post-Doc dans l’équipe Monétique & Biométrie du Groupe de Recherche en Informatique, Image, Automatique et Instrumentation de Caen (GREYC). Mes thématiques de recherche s’articulent autour de la cryptographie appliquée aux systèmes biométriques, la cryptographie légère pour l’Internet des Objets (IoT) et l’utilisation de technologies émergentes (Blockchain et Trusted Execution Environment) dans les protocoles de sécurité. Mes autres domaines d’intérêt concernent le parallélisme des primitives cryptographiques et l’optimisation des opérations arithmétiques dans les corps finis.
Ma thèse a été effectuée au sein de l’Institut de Mathématiques de Marseille (I2M) et a été soutenue à l’Université d’Aix-Marseille en 2015. Mon sujet de thèse, qui portait sur l’efficacité des mécanismes cryptographiques, m’a amené à aborder les thèmes de la cryptographie incrémentale, des dictionnaires authentifiés et du parallélisme des fonctions de hachage.