SAMOVAR UMR 5157

  • Accueil
  • Accueil
  • Accueil
  • Accueil

CNRS

Rechercher




Accueil > Productions scientifiques > HDR / période 2010-2015

Dimensions de la gestion des données en univers réparti et mobile : de la cohérence des données à la qualité de contexte

Habilitation à Diriger des Recherches soutenue le Mardi 25 novembre 2014 à Evry, salle A003 à 9h30 par Sophie Chabridon.

Titre : Dimensions de la gestion des données en univers réparti et mobile : de la cohérence des données à la qualité de contexte

Composition du jury

Yolande Berbers, Professeur à l’université catholique de Louvain (rapporteur)
Thierry Delot, Professeur à l’Université de Valenciennes (rapporteur)
Michel Riveill, Professeur à l’École Polytechnique de l’Université de Nice (rapporteur)
Guy Bernard, Professeur Émérite à Télécom SudParis (examinateur)
Éric Gressier-Soudan, Professeur, CNAM, Paris (examinateur)
Philippe Pucheral, Professeur, Université de Versailles Saint-Quentin en Yvelines (examinateur)

Résumé

"L’évolution de l’informatique répartie et mobile implique une complexité nouvelle dans les nombreux concepts devant être manipulés pour le développement d’applications. Cela est renforcé par le besoin de rendre le système invisible pour en faciliter l’acceptation par les utilisateurs. La notion d’intergiciel (ou middleware) prend ici tout son sens en séparant les préoccupations et en permettant aux développeurs d’applications ubiquitaires de se concentrer uniquement sur les aspects fonctionnels liés aux applications elles-mêmes et non au système sur lequel elles s’exécutent. Un système ubiquitaire peut ainsi se décomposer en quatre parties : les dispositifs (terminaux mobiles, capteurs, etc.), les réseaux, les intergiciels et les applications. Les innovations très rapides concernant la mobilité et les capacités des dispositifs et des réseaux doivent s’accompagner d’une évolution également en termes de logiciels, tant au niveau intergiciel qu’au niveau application. Le rôle d’un intergiciel pour les systèmes ubiquitaires vise à simplifier la programmation des applications en offrant des abstractions permettant de masquer l’hétérogénéité des réseaux disponibles et les variations de connectivité, et en fournissant les éléments logiciels permettant la gestion du contexte et l’adaptation des applications aux changements de ce contexte.

Mes travaux couvrent l’informatique mobile et la gestion des déconnexions liées aux fluctuations de connectivité, l’intelligence ambiante et la capacité de sensibilité au contexte des applications et enfin les nouveaux défis apportés par l’Internet des objets du point de vue de la gestion de contexte.

Mes contributions concernent la conception de services intergiciels dédiés à plusieurs dimensions de la gestion des données dans les applications ubiquitaires à savoir : le maintien de la cohérence des données, la gestion de la qualité de contexte et le respect de la vie privée des utilisateurs."