SAMOVAR UMR 5157

  • Accueil
  • Accueil
  • Accueil
  • Accueil

CNRS

Rechercher




Accueil > Productions scientifiques > Thèses SAMOVAR > Thèses 2013

"Réseaux Véhiculaires : Dissémination, Routage et Collecte de Données : Modèles et Algorithmes"

"Réseaux Véhiculaires : Dissémination, Routage et Collecte de Données : Modèles et Algorithmes"

SOUTENANCE DE THESE DE DOCTORAT

M. Ahmed SOUA

Département RST- Télécom SudParis - EDITE

Cette thèse a été préparée sous la direction du Professeur Hossam Afifi en co-encadrement avec Professeur Walid Ben-Ameur au sein de l’équipe R3S du laboratoire UMR5157 SAMOVAR. La soutenance se déroulera le Vendredi 22 Novembre 2013 à partir de 10h en salle 25 du bât. 862 au centre d’intégration Nano-INNOV à Saclay.

La présentation des travaux de thèse se fera devant le jury suivant :

Composition du Jury :

  • Monsieur SENOUCI Sidi Mohammed, Professeur, Université de Bourgogne, ISAT Nevers, Rapporteur.
  • Monsieur CHEN Ken, Professeur, Institut Galilée, Université Paris 13, Rapporteur.
  • Madame VEQUE Véronique, Professeur, Université Paris-Sud, Examinateur.
  • Monsieur PUJOLLE Guy, Professeur, Laboratoire LIP6, UPMC, Examinateur.
  • Monsieur COLET François, Architecte Système Véhicule Electroniques, Renault, Examinateur.
  • Monsieur MUHLETHALER Paul, Professeur, INRIA Rocquencourt, Examinateur.
  • Monsieur AFIFI Hossam, Professeur, Télécom SudParis, Directeur de thèse.
  • Monsieur BEN-AMEUR Walid, Professeur, Télécom SudParis, Co-encadreur de thèse.

Résumé :

Chaque jour, l’humanité perd des milliers de personnes sur les routes pendant qu’ils se rendaient à travailler, à étudier ou même à se distraire. Ce nombre alarmant s’accumule avec le coût financier terrifiant de ces décès : Certaines statistiques évaluent le coût à 160 milliards d’euros par an en Europe. Ces chiffres alarmants ont poussé les chercheurs, les constructeurs des automobiles et les gouvernements publics à améliorer la sécurité de nos systèmes de transport et des technologies de communication dans le but d’offrir des routes plus sûres et une conduite plus paisible pour les usagers de la route. Dans ce contexte, les réseaux véhiculaires (VANETs), dans lesquels les véhicules sont capables de communiquer les uns avec les autres et avec aussi les infrastructures installées sur les routes, émergent comme une technologie sans fil prometteuse capable d’améliorer la vision des conducteurs ainsi et offrir un horizon télématique plus vaste. L’avènement des réseaux véhiculaires laisse entrevoir une myriade de possibilités, non seulement limitées à la sécurité routière, allant de la gestion du trafic routier (contrôle de congestion pour avoir un trafic fluide) jusqu’aux applications de divertissement (partage de fichiers,connexion internet).

Les applications de sécurité routière exigent que le message d’alerte soit propagé proche en proche par les véhicules de jusqu’à arriver à la zone concernée par l’alerte tout en respectant les délais minimales exigés par ce type d’applications et la grande fiabilité des transmissions. Ces applications sont considérées très sensibles aux délais de bout en bout et se basent sur des transmissions en broadcast. Le broadcast aveugle est considéré la solution la plus rapide, néanmoins son principal inconvénient réside dans son énorme consommation de la bande passante.

Dans cette thèse, nous nous intéressons à l’amélioration de l’efficacité des communications inter-véhiculaires sous différents scénarios : Tout d’abord, nous nous concentrons sur le développement d’une nouvelle solution, appelée EBDR, pour disséminer les informations d’alertes dans un réseau véhiculaire tout en assurant des courts délais de bout en bout et une efficacité pour les transmissions. Notre proposition est basée sur des transmissions dirigées effectuées à l’aide des antennes directionnelles pour la diffusion des messages et un algorithme de guidage d’itinéraire afin de choisir le meilleur chemin pour le paquet. Les résultats obtenus ont confirmé l’efficacité de notre approche en termes de probabilité de réussite et délai de bout en bout. Par ailleurs, en dépit de son fonctionnement en diffusion, les transmissions de notre technique proposée s’arrêtent très rapidement après l’arrivée du paquet à la destination finale ce qui représente une caractéristique fondamentale dans la conception d’EBDR.

Deuxièmement, nous proposons un framework mathématique ayant pour objectif l’évaluation des performances d’EBDR analytiquement. Sachant que la plupart des techniques présentes dans la littérature utilisent les simulations ou les test-bed d’expérimentation pour défendre leurs performances, nous nous appuyons ici sur des modèles mathématiques récursifs pour confirmer les résultats déjà obtenus par simulation. Nos modèles analytiques permettent de dériver des métriques de performances significatives à savoir la probabilité de succès et le nombre de sauts requis pour atteindre la destination finale.

En outre, nous proposons une amélioration de notre protocole EBDR dans le but de fournir une diffusion plus efficace. Pour cela, nous nous basons sur l’ajustement de la puissance de transmission de chaque véhicule en fonction de la distance qui le sépare de la destination et la densité locale des nœuds. Ce mécanisme de contrôle de congestion permet mieux minimiser les interférences et économiser de la bande passante. Un modèle mathématique a été élaboré en plus pour calculer la surface de la zone de transmission dans le cas d’une distribution uniforme des nœuds.

Finalement, nous nous sommes intéressés aux mécanismes de collecte de données dans les réseaux véhiculaires étant donné leurs implications positives sur l’efficacité et la fiabilité des communications inter-véhiculaires et la conservation de
la bande passante. Notre approche est basée sur l’utilisation du principe du Q-learning pour la collecte des données des véhicules en mouvement. L’objectif de l’utilisation de ce mécanisme d’apprentissage est de rendre l’opération de collecte mieux adaptée et mieux réactive à la mobilité des nœuds et le changement rapide de la topologie du réseau. Notre technique a été comparée à des méthodes n’utilisant pas du "learning", afin d’étudier l’effet du mécanisme d’apprentissage. Les résultats ont montré que notre approche dépasse largement les autres propositions en termes de performances et réalise un bon compromis entre le taux de collecte et les délais de bout en bout.

Pour conclure, nous pensons que nos différentes contributions présentées tout le long de cette thèse permettront d’améliorer l’efficacité des communications sans fil inter-véhiculaires dans les deux directions de recherches ciblées par cette thèse à savoir : la dissémination des messages et la collecte des données. En outre, nos contributions de modélisation mathématique enrichiront la littérature en termes de modèles analytiques capables d’évaluer les techniques de transmission des données dans un réseau urbain.

Abstract :

Each day, Humanity lose thousands of persons on roads when they were traveling to work, to study or even to distract. The financial cost of these injuries is also terrifying : Some statistics evaluate the financial cost of vehicle accidents at 160 billion Euro in Europe each year. These alarming figures have driven researchers, automotive companies and public governments to improve the safety of our transportation systems and communication technologies aiming at offering safer roads and smooth driving to human beings. In this context, Vehicular Adhoc Networks, where vehicles are able to communicate with each others and with existent road side units, emerge as a promising wireless technology able to enhance the vision of drivers and offer larger telematic horizon. VANETs promising applications are not only restricted to road safety but span from vehicle traffic optimization like flow congestion control to commercial applications like file sharing and internet access.

Safety applications require that their alert information is propagated to the concerned vehicles (located in the hazardous zone) with little delay and high reliability. For these reasons, this category of applications is considered as delay sensitive and broadcast-oriented nature. While classical blind flooding is rapid, its major drawback is its huge bandwidth utilization.

In this thesis, we are interested on enhancing vehicular communications under different scenarios and optimizations : First, We focus on deriving a new solution (EBDR) to disseminate alert messages among moving vehicles while maintaining it efficient and rapid. Our proposal is based on directional antennas to broadcast messages and a route guidance algorithm to choose the best path for the packets. Findings confirmed the efficiency of our approach in terms of probability of success and end-to-end delays. Moreover, in spite of the broadcast nature of the proposed technique, all transmissions stop very soon after the arrival of a packet to its destination representing a strong feature in the conception of EBDR.

Second, we propose a novel mathematical framework to evaluate the performance of EBDR analytically. Although most of the proposed techniques present in literature use experimental or simulation tools to defend their performance, we rely here on mathematical models to confirm our achieved results. Our proposed framework allows to derive meaningful performance metrics including the probability of transmission success and the required number of hops to reach thefinal destination.

Third, we refine our proposed broadcast-based routing EBDR to provide more efficient broadcasting by adjusting the transmission range of each vehicle based on its distance to the destination and the local node density. This mechanism allows better minimization of interferences and bandwidth’s saving. Furthermore, an analytical model is derived to calculate thetransmission area in the case of a simplified node distribution.

Finally, we are interested on data collection mechanisms as they make inter-vehicle communications more efficient and reliable and minimize the bandwidth utilization. Our technique uses Q-learning to collect data among moving vehicles in VANETs. The aim behind using the learning technique is to make the collecting operation more reactive to nodes mobility and topology changes. For the simulation part, we compare it to a non-learning version to study the effect of the learning technique. Findings show that our technique far outperforms other propositions and achieves a good trade off between delay and collection ratio.

In conclusion, we believe that the different contributions presented in this Thesis will improve the efficiency of inter-vehicle communications in both dissemination and data collection directions. In addition, our mathematical contributions will enrich the literature in terms of constructing suitable models to evaluate broadcasting techniques in urban zones.

— 
Soua Ahmed
Ingénieur informaticien diplômé de l’ENSI (Tunisie)
Doctorant à Telecom SudParis (ex INT)
Wireless Networks and Multimedia Services Department (RS2M)
9, rue Charles Fourier - 91011 Evry Cedex France

Web site : http://sites.google.com/site/ahmedsoua