SAMOVAR UMR 5157

  • Accueil
  • Accueil
  • Accueil
  • Accueil

CNRS

Rechercher




Accueil > Productions scientifiques > Thèses SAMOVAR > Thèses 2012

Soutenance : Thèse de Abdel-Mehsen AHMAD

mardi 9 octobre à 10h00 en la Grande salle de visioconférence qui se situe au RDC du bâtiment Atrium dans le couloir jaune Porte « Entrée 2 » sur le campus de Jussieu.

"Techniques de transmission et d’accès sans fil dans les réseaux ad-hoc véhiculaires (VANETs)"

Thèse realisée en co-tutelle entre TSP-Paris 6 et L’Université Libanaise sous la direction de Michel Marot et Imad Mougharbel.

Le jury :

- Guy Pujolle, Professeur, Paris VI, Examinateur
- André-Luc Beylot, Professeur, ENSEEIHT, Rapporteur
- Jalel Ben Othman, Professeur, Université Paris XIII, Rapporteur
- Mahmoud Doughan, Maître de conférences, Université Libanaise, Encadrant
- Imad Mougharbel, Professeur, Université Libanaise, Directeur de thèse
- Abdullatif Samhat, Professeur, Université Libanaise, Invité
- Abbass Ibrahim, Professeur, CNAM, Invité
- Michel Marot, Professeur, Télécom SudParis, Directeur de Thèse

Résumé de thèse :

Les réseaux véhiculaires font l’objet de recherches actives aussi bien dans le domaine des réseaux que dans celui des transports. Le potentiel des réseaux véhiculaires pour offrir des services comme l’information sur le trafic en temps réel ou sur les accidents font de cette technologie un domaine de recherche très important. Ces réseaux peuvent comporter des communications véhicule-à-véhicule (V2V), véhicule-à-infrastructure (V2I), ou une combinaison des deux. La norme IEEE 1609.4 est la spécification multicanal pour l’IEEE802.11p/WAVE des réseaux véhiculaires (VANETs). Elle utilise sept canaux, l’un étant un canal de contrôle (CCH) qui est écouté par les équipements de façon périodique, et les six autres canaux sont utilisés comme canaux de service (SCH). Elle définit également une division du temps en alternance entre les intervalles CCH et les intervalles SCH.

L’objet de cette thèse de doctorat est d’évaluer les performances des réseaux VANETs dans le cas des communications véhiculaires sans infrastructure, et au niveau des couches inférieures du standard 802.11p. Dans la première partie, nous proposons une approche MAC d’allocation multicanal opportuniste dans un contexte sans infrastructure. Cette approche est conforme à la norme IEEE1609.4 -2010 de l’architecture WAVE pour un fonctionnement multicanal, et elle est conçue pour des applications de services de données (non urgentes), tout en assurant la transmission des messages de sécurité routière et des paquets de contrôle. Pour maintenir la qualité de service des deux types de messages (urgents et non-urgents) en exploitant la capacité du canal, deux solutions sont proposées.

Dans la deuxième partie, lorsque le véhicule sélectionne son canal et contrôle son alternance temporelle entre CCH et SCH, il commence à transmettre ses paquets, en particulier sur le canal CCH, lesquels ont une durée de péremption. Nous présentons une approche visant à minimiser les collisions des émetteurs tout en évitant la contention de début d’intervalle, en particulier dans un contexte de densité élevée de véhicules. Même si les mécanismes proposés ci-dessus diminuent le taux de collision, il n’est pas possible de les supprimer complètement. Dans la troisième partie, nous traitons le problème des collisions entre les paquets diffusés sur le CCH, en particulier quand la charge des messages transmis dépasse la capacité du canal. Pour cela, nous proposons un nouveau mécanisme de codage réseau analogique adapté à la modulation QPSK pour les messages diffusés sur le CCH. Dans cette approche des symboles connus sont envoyés avant d’envoyer les paquets pour estimer les paramètres du canal et une solution explicite est utilisée pour inverser le système de la superposition de deux paquets.