SAMOVAR UMR 5157

  • Accueil
  • Accueil
  • Accueil
  • Accueil

CNRS

Rechercher




Accueil > Productions scientifiques > Thèses SAMOVAR > Thèses 2011

SOUTENANCE : Thèse de Petros Ramantanis

Vendredi 30 Septembre 2011 à 14h00 Amphi 10. "Contribution to the analysis of optical transmission systems using QPSK modulation"

Jury

- M. Alberto Bononi, Professeur à l’Université de Parme, rapporteur
- M. Philippe Emplit, Professeur à l’Université Libre de Bruxelles, rapporteur
- M. Georges Alquié, Professeur à l’Université Pierre et Marie Curie, examinateur
- M. Jean-Christophe Antona, Ingénieur de recherche à Alcatel Bell Labs France, Examinateur
- M. Badr-Eddine Benkelfat, Professeur à Télécom SudParis, Directeur
- M. Yann Frignac, Maître de conférences à Télécom SudParis, Encadrant

Résumé

"Un ensemble de solutions technologiques ont permis l’explosion des télécommunications sur fibre optique dans les années précédentes. Historiquement, le format de modulation le plus répandu (i.e. la façon la plus utilisée pour « véhiculer » l’information dans le canal optique) était un format de modulation pour lequel l’information était codée sur l’amplitude du signal optique. La réapparition récente de la détection cohérente, une technique abandonnée par le passé à cause des limitations technologiques de l’époque, a donné la possibilité aux ingénieurs d’envisager des formats de modulation beaucoup plus complexes que le format NRZ, notamment des formats de modulation pour lesquels l’information est codée sur la phase du signal optique. De plus, la détection cohérente a également offert la possibilité de réduire l’impact des effets physiques de la transmission avec un traitement du signal adapté au niveau du récepteur.
Ma thèse porte sur l’étude du format de modulation Quadrature Phase Shift Keying (QPSK) dans le cadre des transmissions optiques et plus précisément comment les signaux optiques portant ce format sont affectés par les mécanismes physiques de la propagation dans la fibre pour différents types de configuration des systèmes de transmission. Ces études peuvent ensuite orienter le développement d’algorithmes pour la compensation des distorsions du signal."