SAMOVAR UMR 5157

  • Accueil
  • Accueil
  • Accueil
  • Accueil

CNRS

Rechercher




Accueil > Productions scientifiques > Thèses SAMOVAR > Thèses 2011

SOUTENANCE : Thèse de Magda Chelly

jeudi 7 juillet 2011 à 10h30 Télécom SudParis - Amphi 10.

" Propagation d’une position physique dans les réseaux connectés ".

Jury :

- Madame Houda Labiod, Maître de Conférences,Telecom ParisTech / INFRES
- Monsieur Georges Alquié, Professeur, Laboratoire d’Électronique et Électromagnétisme Université Pierre et Marie Curie
- Monsieur Jacques Ehrlich, Directeur de Recherche, LIVIC
- Monsieur Frédéric Evennou, Ingénieur R&D, Orange Labs
- Monsieur Pierre-Yves Gilliéron, Research and Teaching Associate , Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) Faculté ENAC - Laboratoire de Topométrie
- Monsieur François Spies, Professeur, Laboratoire d’Informatique de l’université de Franche-Comté (LIFC)
- Monsieur Nel Samama, Professeur, Telecom SudParis / EPH

Résumé :

Les systèmes de positionnement ont connu un progrès indéniable. Actuellement, la précision atteint quelques centimètres sous certaines conditions : espace ouvert, ciel dégagé, technique très spécifique, etc. Néanmoins, le problème du positionnement dans un environnement intérieur demeure persistant : les trajets multiples qui compliquent les modèles de propagation, l’atténuation, etc. Différents systèmes ont vu le jour, utilisant des technologies telles que l’UWB, le WiFi ou l’Infrarouge. Ces systèmes apportent des résultats de positionnement intéressants, atteignant l’ordre du mètre. Cette précision reste liée à certaines contraintes : une infrastructure, une technologie utilisée, une calibration, une technique de calcul, etc.

Afin de réduire toutes ces contraintes, nous proposons une nouvelle approche de positionnement. Notre approche utilise tous les équipements réseaux présents dans un environnement. Elle se base sur deux étapes fondamentales : l’étude de visibilité et l’élaboration de liens géographiques. L’étude de visibilité permet d’obtenir les équipements visibles par un équipement. Nous avons exposé plusieurs modèles de visibilité et nous avons effectué une comparaison des résultats. L’élaboration de liens géographiques permet de construire un graphe géographique tridimensionnel reliant tous les équipements de l’environnement. Ce graphe nous permet de visualiser la répartition des équipements et d’estimer les positions géographiques de chaque équipement.

Pour la mise en œuvre de notre approche, nous avons développé un simulateur sous Matlab. Le simulateur élaboré évalue d’abord le nombre d’équipements visibles. Il estime les distances séparant cet équipement de chaque équipement visible. Enfin, il construit un graphe géographique et calcul les positions géographiques. Des résultats de simulations sont présentés pour valider notre approche qui permet d’aboutir à un système capable d’opérer, sans aucune infrastructure additionnelle, un positionnement dans un environnement intérieur et extérieur.